Vous êtes ici: Accueil > Actualités

Actualités

ATELIERS ELOQUENCE AVEC FRANCIS CHENAS, DE L’INSTITUT D’ETUDES POLITIQUES

En deuxième année de Sciences Politiques, cet étudiant a choisi la Nouvelle-Calédonie pour effectuer un stage à travers les établissements de l’île. Il sillonne ainsi notre Caillou à la rencontre des élèves pour leur parler de sa formation et les sensibiliser à l’éloquence à travers des ateliers de prise de parole qui leur permettront de prendre la mesure de cette compétence à l’honneur du Grand Oral du Baccalauréat.


Ainsi, ce lundi 20 et ce mercredi 22 juillet, les élèves de Première G2 et G4 ont pu participer à une série d’ateliers pour apprendre l’éloquence par la pratique, le temps d’une heure d’Accompagnement Personnalisé. L’occasion également de prendre conscience que nos prises de paroles sont ponctuées de tics de langage, d’hésitations, de mimiques, de « Euhhhhh…. » intempestifs sanctionnés par un compteur intraitable lors des prestations des élèves. A travers une conférence de presse, un débat et une « histoire sans fin » improvisés après un échauffement rapide, les élèves ont pu prendre conscience que l’éloquence est un art auquel on peut s’entraîner par des exercices ludiques et variés afin de captiver son public. Dans le rôle d’un porte-parole du gouvernement défendant un projet devant des journalistes, d’un rapporteur faisant l’éloge d’un élève interviewé, d’un porteur d’idées attaqué dans ses convictions , il s’agit de réfléchir avant de parler, de réagir à des questions lors d’une conférence de presse imaginaire et improvisée, d’argumenter et de s’affronter lors de débats sur « boire ou conduire », « physique ou histoire », « maintien ou fin des notes à l’école », ou encore de convaincre un jury pour être choisi et prendre place à bord d’un vaisseau spatial en route pour Mars afin de coloniser la planète rouge dans un jeu intitulé « Un seul restera ! »…, dans un échange riche d’apprentissage et de découverte de soi.


Les concours d’éloquence sont mis au goût du jour depuis quelques années ; en témoignent les films A voix haute de Stéphane de Frietas et Ladj Ly en 2016, retraçant le parcours des participants au concours Eloquentia, organisé chaque année par l’Université de Saint-Denis, où des professionnels (avocats, slameurs, metteurs en scène...) enseignent le difficile exercice de la prise de parole en public, ou encore Le Brio d’Yvan Attal la même année, où un professeur connu pour ses provocations et ses dérapages rachète sa conduite en préparant une étudiante qui rêve de devenir avocate à l’exercice délicat du plaidoyer. Dans nos lycées et nos collèges, des élèves de plus en plus nombreux se préparent au Concours d’éloquence qui a lieu chaque année à Nouméa. Tout un art à découvrir !

Mise à jour : 10 août 2020

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères